Se remettre debout et continuer d’avance

Dans mon travail de sophrologue je suis souvent émerveillée de voir comment des personnes se remettent debout et continuent d’avancer dans leur vie.Elles reprennent leur vie en main en ayant ce sentiment d’avoir tout perdu, perdu ce qui, auparavant, donnait du sens. 

Se reconstruire: Comment?

Un point commun les relie : elles ont le désir de reconstruire leur vie. Elles veulent faire face au « désastre » qui s’est produit dans leur vie pour continuer à vivre, même si cela leur demande de passer par des deuils successifs.

Il est courant d’entendre qu’une aide psychologique est nécessaire lorsque l’histoire de vie démarre difficilement, comprenez : lorsque l’enfant a souffert de certaines carences.

Ce n’est pas forcément le cas.

Une enfance heureuse, une vie qui démarre bien ne veut pas dire qu’il n’y aura pas des épreuves difficiles qu’il faudra surmonter.

Il est illusoire de croire qu’il suffit d’être pleinement heureux pour éloigner les épreuves, de croire que seules les personnes qui ont appris à se battre peuvent faire face lorsqu’un problème les atteint, de véhiculer l’image qu’une enfance difficile ne permet pas de trouver un équilibre dans la vie.

Si cela était, ce serait beaucoup plus simple. Il suffirait de mettre en place des thérapies préventives !

Lorsque le monde s’écroule autour de soi, se produit un véritable raz de marée dans la vie de la personne qui le vit.

  • Une séparation affective, un divorce …
  • Une faillite, la perte d’un emploi, la fermeture d’une entreprise …
  • La mort de son enfant, l’annonce d’une maladie grave ou d’un handicap d’un enfant …
  • Un suicide d’une personne très proche (parent – enfant – adolescent – conjoint/e) …
  • Un handicap suite à un accident …

Lorsque cela se produit, c’est vraiment cette sensation du monde qui s’écroule que ressentent les personnes.

Leurs rêves, leurs espoirs volent en éclats en l’espace de quelques secondes.

L’onde de choc peut se faire ressentir durant des semaines, des mois, des années selon l’ampleur de la catastrophe.

Jusqu’au jour où il y a cette prise de conscience : il faut se remettre debout pour continuer d’avancer, il faut reconstruire sa vie.

En sophrologie nous recréons l’envie d’avoir envie. Grace à des techniques de respiration, de mouvements corporels et de visualisation nous allons libérer le corps de cette fatigue accumulée, de ses pensées négatives et créer une ouverture vers notre instinct naturel « vivre ».

Retrouver la force d’avancer et l’énergie vitale après un choc de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé ;-)

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies de ce site et de ses partenaires. > En savoir plus